6-9 juin 2017 Strasbourg (France)

Conférenciers invités > Elise Marienstras

Professeure émérite à l’université Paris Diderot, historienne de formation, membre historique de l’AFEA, Elise Marienstras a marqué les études américaines en France et au-delà en s’attachant à deux sujets qui n’avaient pas reçu l’attention des historiens français auparavant. Même si ce ne fut pas son premier ouvrage, Les mythes fondateurs de la nation américaine, publié chez Maspéro en 1976, au moment du bicentenaire de la Révolution américaine, a ouvert en France le champ des études sur la « jeune république américaine », le connectant d’emblée à l’histoire sociale nord-américaine. En 1989, les recherches d’Elise Marientras en ce domaine se traduisirent par un autre ouvrage, publié chez Gallimard, Nous le peuple, aux origines du nationalisme américain, l’établissant comme l’incontestable spécialiste du domaine en France. En parallèle de son travail sur la jeune nation américaine, Elise Marienstras a également été une des pionnières de l’histoire des Amérindiens, en publiant deux monographies : La résistance indienne aux Etats-Unis (rééditée en 2014), histoire des relations entre les Indiens et les Euro-américains, vue du point de vue autochtone ; puis Wounded Knee ou l’Amérique fin de siècle, en 1992. Elise Marienstras a également publié de nombreux ouvrages collectifs et articles sur ces deux thématiques.

Personnes connectées : 1 Flux RSS