6-9 juin 2017 Strasbourg (France)

Excursion Samedi 10 juin

Veuillez trouver ici le descriptif des trois excursions qui vous sont proposées. Vous pouvez effectuer votre choix sur le bulletin d'inscription; l'option la plus populaire sera retenue pour tous.

 

 

Propositions d’excursion en conjonction avec le Congrès de l’AFEA

samedi, le 10 juin 2017

 

Nous proposons une sortie bien alsacienne suite au Congrès. Voici trois possibilités dans un secteur proche de Strasbourg, le Mont Sainte Odile (http://www.mont-sainte-odile.com/).

Source : jjtravel.co.kr

  1. Sentier des Merveilles

Appelé aussi « Wunderpfad », ce parcours serpente au pied de falaises de grès avec en

permanence, une vue imprenable sur la vallée de Saint-Gorgon et la plaine d’Alsace.

Accès : Voiture/car – 53 minutes de la gare de Strasbourg, ou train à Obernai, puis bus 257*

Durée de marche (sans pause) : 2h30

Distance : 6,5 km, 245m de grimpe

Visite du monastère et des chapelles du Mont Sainte Odile au retour (ou dégustation ?)

 

Le sentier des merveilles permet de découvrir la ligne de crête qui mène du Mont Sainte-Odile au belvédère de l’Elsberg. Pour le rejoindre, le promeneur traversera la Grossmatt, vaste prairie située juste sous le couvent. Après le curieux rocher du Stollhafen, débute le monde « merveilleux » : depuis quelques années des sculptures d’animaux sauvages réalisées sur d’anciennes souches d’arbres agrémentent la promenade. A vous de reconnaître les animaux sculptés par l’artiste! Les rochers des Géants forment un groupe de hautes falaises avec de superbes à-pic. A chaque instant, vue imprenable sur la plaine d’Alsace. Du haut du promontoire du Hohenburgerberg, on peut observer les énormes carrières de Saint-Nabor. Au loin, Strasbourg et même la «Hornisgrinde» en Forêt Noire.

Le chemin gagne alors le plateau des Fées, le Hexenplatz, avec ses amas de roches et ses pierres à cupules, excavations naturelles ou agrandies par la main de l’homme pour recueillir les eaux de pluie sur ces hauteurs dépourvues de sources. On atteint enfin l’Elsberg, autre promontoire rocheux du massif. Le site est équipé d’un kiosque depuis 1881 avec vue sur les Vosges du Nord, cette fois-ci. C’est le lieu idéal pour une pause ou le repas de midi.

Sur le chemin de retour vers le Mont Sainte-Odile, le marcheur profite des champs de myrtilles et d’airelles qui tapissent les sous-bois de nos belles forêts vosgiennes. Lorsqu’il rejoint le mur païen, le chemin emprunte la porte Nord, vestige de l’occupation romaine du Mont.

 

  1. Circuit nord du Mur Païen

Ce circuit permet de découvrir les portions les plus impressionnantes du Mur Païen avec ses anciennes portes et ses carrières.

Accès : Voiture ou car – 53 minutes de la gare de Strasbourg au Mont Sainte Odile

Durée de marche (sans pause) : 2h30

Distance : 5,5 km, 210 m de grimpe

Visite du monastère et des chapelles du Mont Sainte Odile au retour (ou dégustation ?)

 

La section nord est la partie la mieux préservée. Du parking, on rejoint les carrières préhistoriques. Un rocher porte le nom de l’archéologue R. Forrer, auteur des fouilles de 1898. L’amateur curieux verra, in situ, la technique utilisée pour débiter la roche. Puis, on rejoint la porte Koeberlé, poterne dégagée par le professeur Koeberlé en 1877.

Une belle vue sur les châteaux des Dreistein s’offre au visiteur. Les châteaux méritent une visite. Le site comporte trois châteaux comme son nom l’indique et les trois burgs renferment des merveilles architecturales peu connues. Les baies et l’escalier du donjon sont uniques. Longtemps délaissés, les châteaux ont été l’objet d’un chantier en 2008. Les ruines comportent des a-pic impressionnants. Surveillez les enfants !

En suivant notre parcours, vous arrivez aux ruines perdues du Hagelschloss. Attardez-vous un moment pour admirer l’arche du Diable avec son arc-boutant de six mètres de portée. Puis, le sentier nous mène à la porte Nord, porte ouverte lors de l’occupation romaine dans le mur païen. Les forêts de pins sylvestres sont très présentes, par temps chaud et ensoleillé les odeurs sont sublimes.

On descend le sentier des Merveilles, on passe devant la grotte d’Etichon pour atteindre le rocher Stollhafen. La forme rappelle celle d’un pot (Hafen) sur pieds (Stollen). Belle vue sur la plaine au Rocher d’Oberkirch. Pour les enfants, c’est la chasse au trésor sur ce tronçon. Qui trouvera le plus d’animaux sculptés ?

Le sentier remonte ensuite vers le Mont et le monastère.

 

  1. Entre vignobles et châteaux

A travers des vignobles réputés, le château du Haut Andlau, majestueux, se dessine à

l’horizon.

Accès : Gare de Barr : 40 minutes par train ou voiture/car de la gare de Strasbourg

Durée de marche (sans pause) : 4h00

Distance : 13 km, 46 m de grimpe

Suite - deux possibilités : monter voir le Mont Sainte Odile

dégustation chez un vigneron

 

A travers de magnifiques vignobles, on arrive sur les hauteurs de Mittelbergheim, village classé «un des plus beaux villages de France». Ce bourg viticole aux vins réputés -dont le grand cru Zotzenberg- est le berceau de la vieille famille noble des barons de Berckheim. Le sentier des Espiègles -sentier ludique- ravira petits et grands.

Ces espiègles sont de petits lutins en bois, perchés à quelques mètres du sol, ils vous aperçoivent avant que vous ne les voyez! Le château du Haut Andlau fut construit en 1344 par Rodolf d’Andlau.

En 1695, le prévôt du château tua à proximité un des derniers ours des Vosges. Partiellement démoli en 1806, le château est racheté en 1822 par Hermann Félix d’Andlau, pair de France et ordonnance de Napoléon 1er. La famille d’Andlau le conserve jusqu’à nos jours. Le corps du bâtiment principal et les donjons ont été consolidés en 1933 à l’initiative du Club Vosgien de Barr au moyen d’une souscription. D’importants travaux de restauration sont en cours.

 

 

 

Personnes connectées : 1 Flux RSS